Serrure multipoints

  • 05/09/2018

Une serrure multipoint, qu’elle soit en applique ou à encastrer, appelée aussi serrure à larder, à tirage ou à poignée, à clé plate ou à pompe, offre plus de sécurité que plusieurs serrures classiques. Outre son système de verrouillage, qui implique plusieurs points de fermeture, la serrure multipoint offre plusieurs avantages. On vous explique tout dans la suite de l’article.

Comment reconnaître les principales caractéristiques d’une serrure multipoints ?

Il existe une multitude de modèles de serrures multipoints dans le commerce, allant de la serrure à 3 points, l’entrée de gamme de la serrure multipoints, jusqu’à la serrure à 9 points, le nec plus ultra des serrures multipoints. Mais quel que soit le modèle choisi, il permet de verrouiller une porte sur plusieurs points d’ancrage, en fonction du nombre de points de fermeture, indiqué dans son descriptif.

Le principe de fonctionnement d’une serrure multipoint repose sur la solidarité du battant de porte avec son bâti. À l’instar d’un serrure de sécurité monopoint, la serrure multipoint est constituée d’un cylindre de sûreté, d’un ou de plusieurs pênes, en fonction du nombre de points de fermeture, au niveau de la poignée de porte. Sa particularité réside dans la présence de la crémone, appelée aussi tringle, qui vient s’encastrer simultanément dans la gâche haute et dans la gâche basse.

Comprendre la terminologie d’une serrure multipoints ?

Voici la terminologie qui définit une serrure multipoint, pour vous aider à mieux comprendre les différentes modèles et types de serrures multipoints existants dans le commerce.

• le pêne demi-tour ou pêne lançant, actionné par la poignée ou par la tirette, assure la fermeture de la porte,
• le pêne dormant, actionné par la clé, assure le verrouillage de la porte,
• la crémone également actionnée par le mécanisme de verrouillage de la serrure, se fiche dans les deux gâches situées en haut et en bas de la porte,
• la gâche, fixée sur le dormant de la porte recueille le ou les pênes de la serrure. Elle est souvent équipée d’une têtière dans le cas d’une serrure multipoints à encastrer.
• le coffre qui abrite le cylindre de porte, contient le mécanisme de fermeture et de verrouillage,
• le cylindre, la partie où l’on introduit la clé, détermine le niveau de résistance à l’effraction de la serrure multipoint.

Les types de serrures multipoints ?

La serrure multipoint est classée en deux grandes catégories

• la serrure multipoint à encastrer, dit également à larder ou à mortaiser, qui se distingue par son mécanisme intégré dans l’épaisseur de la porte.
• la serrure multipoint en applique, caractérisée par son système de verrouillage apparent, convenant aux portes d’entrée plus lourdes et robustes. Elle est à privilégier pour la rénovation du système de fermeture d’une habitation.

Retour à Type de serrure